Peaulygone - Une pierre qui a pris froid

Bougeoir

Bronze poli.

Pièces numérotées et signées.

Dimensions : H 3,4 x L 27 x P 24 cm

Autres finitions et dimensions sur demande.

Décembre 2018

|| Écailles de tortue, peaux d’éléphant, parfois même écailles de dinosaure, c’est ainsi que l’on appelle les réseaux polygonaux présents sur les grès du massif de Fontainebleau. On retrouve ces écailles de tortue minérales à travers le monde et au-delà (sur Mars, des structures polygonales sur grès ont été observées par le robot Curiosity).

 

|| La « peau » de ce grès (la couche superficielle plus dure que l’intérieur de la roche) se contracte suite aux changements thermiques et se fissure. Ce véritable faïençage génère un réseau de pentagones et hexagones que l’érosion viendra sculpter, arrondir et adoucir.

Une pierre qui a froid, se contracte, fond, se dissout…

 

|| Il en résulte une myriade de formes à l'ergonomie naturelle, qui semblent avoir été faites pour la préhension. En témoigne la légende qui veut que les blocs de grès de Fontainebleau soient le berceau de l’escalade. Ces blocs et leurs prises « emblématiques » en réseaux polygonaux sont encore, à l’heure d’aujourd’hui, « vénérés » par les grimpeurs du monde entier. 

 

 

|| Peaulygone est né d'un rocher de Fontainebleau, son réseau d’écailles polygonales a été scanné et retravaillé en 3d puis tiré en bronze. Designé sous forme de bougeoir, il est pensé pour émerger d’une surface plane. Il met en lumière et en contraste ce faïençage de facture millénaire fait par ce « Grand Artisan » qu’est la nature.  C’est un geste « photographique » qui fige un état de « dissolution minérale ». ||

Pinterest2.png
Instagram.png